Dardilly : Esplanade de la Poste

Projet Urbain
Maîtrise d’oeuvre urbaine
Accessibilité des espaces publics
Concertation
Centralité
Mobilité pacifiée
Environnement

Maître d’ouvrage :
Communauté urbaine de Lyon

BASE paysagistes
+ Cap Vert
+ Toposcope
+ EODD

Dardilly / Rhône
Budget / 4 M€
Surface / 2,1 ha
Livraison / Mi-2018

Orientée dans un contexte de « ville aimable », notre proposition se veut de penser le quartier comme accessible, confortable, et garant d’une bonne qualité de vie, afin d’appuyer l’attachement identitaire du quartier et le rendre vivant.

Le centre-bourg de Dardilly est installé sur une ligne de crête marquée par une forte pente qui accentue l’effet promontoire du noyau médiéval. Le long de l’avenue de Verdun, notre regard s’arrête sur des fenêtres qui s’ouvrent sur l’horizon et rendent compte du grand paysage. A l’ouest on devine les Monts du Lyonnais, à l’est les Monts d’Or. En contrebas de part et d’autre de la crête, on pressent les vallons des Planches et de Serres. Pièce manquante d’un puzzle urbain aujourd’hui incomplet. Au croisement du pôle médical, de la Zac des Noyeraies, des écoles, du bourg, des parcs et espaces naturels proches, le projet ne devra pas apparaître comme une pièce urbaine exogène apportée par la force, mais comme la pièce charnière qui va, en douceur, articuler et valoriser l’existant immédiat et lointain. Nous souhaitons répondre à des besoins d’articulation, d’identité et de cohérence à l’échelle de toute la commune.

Notre proposition s’attache à trouver une identité à la fois juste et forte pour renforcer la centralité du bourg. Ce projet nécessite de maîtriser la notion de la greffe, pour que la nouvelle polarité s’articule astucieusement avec le bourg historique et la ZAC des Noyeraies.

Nous proposons de penser la vie de la commune d’une manière différente autour du thème de la ville aimable. Amabilité et confort sont les principes d’organisation d’un quartier contemporain.

Garantir une qualité de vie dans un nouveau lieu, c’est garantir des espaces confortables et «aimables» pour pouvoir ambitionner une cohésion sociale et un attachement identitaire à cette nouvelle portion de ville dans la perspective de créer un quartier vivant. Les espaces publics doivent être moteurs en terme de transformation du site.

En minimisant les circulations voitures, le quartier est libéré de ces contraintes pour valoriser les usages et donner de la place pour une accessibilité à tous. Grâce à une gestion alternative et réfl échie des différentes circulations, les nouveaux espaces extérieurs devront rendre possible la rencontre, la halte et créer de vrais lieux de vie à l’échelle du quartier.

L’esplanade doit profi ter pleinement de ces infl uences naturelles, présentes à ses portes aussi bien par les massifs montagneux pour le grand paysage que les pièces paysagères communales (espaces agricoles, parcs urbains et espaces verts).

Projets urbains – autres projets :