Rhône : Vallée de la Chimie

Étude territoriale
Positionnement métropolitain
Reconquête de berges
Paysage productif
Valorisation de sites industriels

Maître d’ouvrage :
Le Grand Lyon

BASE
+ OMA architectes urbanistes
+ SAFEGE

Rhône
surface / 9400 ha
Études / 2019-2023

Le projet de territoire définit le cadre d’optimisation de la compétitivité des entreprises tout en développant une vision «néo-industrielle» d’un territoire hybride, orienté vers la chimie verte.

La vallée doit offrir les conditions de cette reconfiguration : renouveler la cohabitation des fonctions et des usages, proposer d’autres modes de faire, en s’adaptant à la diversité des situations : plateaux agricoles, chapelet de bourgs habités, balmes et fond de vallée (plateformes industrielles).

C’est un processus évolutif qui doit être lancé autour de 4 axes de travail interdépendants. La Mise en œuvre d’un métabolisme territorial qui transcende les valeurs du métabolisme industriel : optimisation des sites industriels, qui accueillent de nouveaux programmes complémentaires. La Transnaturalité avec un paysage pensé comme une ressource évolutive pouvant contribuer à la production d’énergies renouvelables ou aux processus de traitement et de régénération des sols. Le projet vise à l’exploitation des paysages-gisements existants (balmes; dévalements, iles, lones, infrastructures…) pour en faire des paysages-ressources. L’amplification du caractère transgressif du territoire. Il interroge notre capacité collective à imaginer de nouvelles stratégies programmatiques innovantes et notre rapport au risque. Les représentations et l’imaginaires du territoire avec la construction d’une démarche permettant à tous les utilisateurs du territoire de modifier leurs référentiels. Le recours à une modélisation par pixellisation permet de proposer une nouvelle image évolutive du territoire. Les interventions, classées par thèmes, sont aussi catégorisées par degrés de précision d’échelle temporelle et de faisabilité.

Territoires – autres projets :