Neuilly-Sur-Marne : Pôle Santé

Espace public
Maîtrise d’œuvre
Patrimoine
Seuils
Jardins thématiques
Patios
Friche industrielle

Maître d’ouvrage :
EPS Ville-Evrard

BASE
+ AIA Architectes et Ingénierie
+ 2BDM Architectes (patrimoine)

Neuilly-sur-Marne / Seine-Saint-Denis
Budget / 40 M€
Surface / 6 ha
Etudes / En cours

Ce lieu de respiration dans un tissu urbain en reconstitution est l’occasion d’apporter des contributions réflexives sur la composition des parcs et jardins hospitaliers hexagonaux.

A l’intrication des berges de la Marne, de Neuilly-sur-Marne et de Gagny, le projet de paysage s’inscrit dans un environnement à l’identité paysagère forte et complexe, résultante des occupations successives du site. Il porte encore la trace d’une structure classique de la trame bâtie, liée par un paysage de grand parc à l’anglaise composé de bosquets. Les franges boisées, le dessin classique historique, les traverses et les gradients de naturalité entre les interfaces naturelles et urbaines constituent le vocabulaire premier du projet des espaces ouverts.
Ce système paysager allant au-delà des limites de prestation donne à l’ensemble du site de Ville-Evrard son unité, tout en s’inscrivant dans l’histoire de la ville et des dynamiques territoriales.

 

Logiques et partis-pris

Une hospitalisation peut être vécue comme une rupture à la fois spatiale, temporelle et sociale. Les différents degrés de confinements liés aux pathologies psychologiques questionnent intrinsèquement l’articulation du projet paysager de l’hôpital. Le parti-pris du projet de paysage est de créer à travers une approche fine du relief, de la stratégie végétale et de la matérialité, des espaces dont la composition varie selon le degré de confinement. Celle-ci aborde chacun des gradients d’isolement : patios, jardins thématiques, seuils, axes structurants et parc.
A chacune des étapes se tissent des relations singulières et inédites avec le territoire. Les expériences de paysage marquent la temporalité des lieux et génèrent des repères au sein du microcosme hospitalier. tous ces éléments sont cruciaux pour améliorer le cadre de soin des patients et du personnel hospitalier.
De ce fait, il est important que les limites spatiales du site ne soient pas perçues comme des lieux de scission avec les espaces limitrophes, mais comme des lieux d’observation, de contemplation et de rencontres.

Espaces publics – autres projets :