Nanterre : ZAC des Guilleraies

Planification
Étude urbaine
Territoire industriel en mutation
Liaisons urbaines
Circulations douces
Paysage fluvial

Maître d’ouvrage :
Commune de Nanterre / SEMNA

BASE
+ TVK architectes urbanistes + Alphaville urbanistes programmistes + Ingerop

Nanterre / Hauts-de-Seine
surface / 130 ha
date / 2014
honoraires études / 10 600 €

Le projet de développement de ce programme urbain est pensé au gré des mutations parcellaires en s’appuyant sur des principes fondateurs : la création de liaisons paysagères entre le centre ville et la Seine, le développement de vélo-routes paysagères autonomes, la restructuration complète des voiries existantes et création d’un «Walk-way» portuaire.

La faisabilité du projet paysager s’appuie sur l’infiltration de la nature alluviale de la Seine. Deux plaques paysagères constituent le paysage de la ZAC : La plaque urbaine à proximité du centre et la plaque alluviale côté Seine. Le paysage accompagne la reconfiguration des usages et ce besoin d’irrigation du quartier grâce à de grands axes reliant Nanterre à la Seine et à des axes modes doux.
Le projet s’appuie sur la structure paysagère existante pour constituer un paysage en transition. Face aux contraintes de pollution du site et de réseaux en place, c’est un paysage d’acupuncture qui prend place, favorisant des plantations surfaciques et à l’aspect aléatoire.

Dans ce contexte, deux structures paysagères se profilent et participent à l’irrigation du site : Tout d’abord des avant-scènes sur les axes existants qui demandent à être requalifiés pour apporter plus d’aisance urbaine. Le projet propose de tirer parti des surlargeurs qui se présentent pour apporter de la valeur et une identité paysagère à ces axes. Ensuite, des arrière-scènes qui constituent des chemins de traverses pour modes doux. La qualification des anciennes voies ferrées en chemin de traverses participe à la valorisation du passé du site. La question de la mise en place de ces nouvelles irrigations se pense dès le court terme. La qualification des traverses sera progressive : d’un simple enherbement jusqu’à la mise en place d’une véritable voie mode doux, tout comme le renouvellement des espaces privés : de la friche végétale valorisée à l’occupation bâtie.

BASE s’est ensuite vue confier la maîtrise d’œuvre de plusieurs rues situées dans cette ZAC (4ha).

Espaces publics – autres projets :