Tagadirt : Master plan du pôle urbain

Maître d'ouvrage / Al Omrane

BASE + François Leclercq + Alphaville + Ernst & Young

 

Tagadirt / Maroc
surface / 1 650 ha
budget / 58 500 €
étude / 2014

 

L’étude du développement du pôle urbain de Tagadirt s’inscrit dans un mouvement plus large de réforme de la planification et de la gestion des villes marocaines entrepris depuis 2012. Une phase d’analyse a permis de replacer l’extension urbaine dans le contexte du Grand Agadir. Dans la seconde phase, l’enjeu a été de repérer, qualifier, dimensionner et chiffrer les grands espaces publics mais aussi de définir les liens avec les milieux naturels existants et les espaces paysagers à créer. Ceci a abouti à la définition de phasages stratégiques de développement.

 

En termes de paysage, les principaux enjeux ont été la compréhension du grand territoire de Tagadirt autour de l’oued Souss, des dynamiques agraires à l’œuvre et de sa position d’interface entre la ville d’Agadir et les axes intérieurs vers Marrakech et Ouarzazate. Ceci a permis d’ancrer le projet au sein grand Agadir par le biais de valeurs patrimoniales et paysagères.
Il fut alors question de :
- Réactiver le couloir paysager de l’oued Souss en l’affirmant comme vecteur d’urbanité et fil conducteur d’un paysage vivant. Cela passe par un accès aux berges favorisé et l’invention de nouveaux lieux de loisirs.
L’oued Souss doit permettre de retrouver des interactions de la ville vers les espaces périurbains ruraux, par la valorisation des méandres agricoles existants et la création des traversées nord/sud.
- Mettre en adéquation le développement urbain avec le socle paysager existant et l’écosystème environnemental, grâce à l’installation d’un paysage fertile sur la base d’un nouveau système capable de retrouver de bons sols agricoles, à une gestion pérenne de la ressource en eau et, en termes d’écologie humaine.
- S’appuyer sur les éléments naturels pour définir un système productif autour de la filière argan.