Parmi les nombreuses actions urbaines qu’on peut engager pour valoriser un quartier, qu’il soit ancien ou récent, populaire ou privilégié, il en est une qui surpasse en un sens toute les autres. Redresser des rues, réhabiliter des façades, planter des arbres pour le futur, refaire les trottoirs : tout cela prend du temps, coûte de l’argent, et les résultats restent incertains, si on cherche à en mesurer l’impact sur le quotidien des habitants. En revanche, une bête d’aire de jeux qui ne ressemble à rien de connu saura éveiller la curiosité et la convoitise des familles dans un périmètre très large, ce qui sera susceptible de littéralement désenclaver un quartier. À part un nouveau centre commercial, il n’y a pas plus efficace pour déplacer les foules au quotidien. De plus, le caractère exclusif, unique et improbable de cet équipement public peut faire la fierté des habitants, car il ne se retrouvera jamais ailleurs. La dimension ludique et enfantine, comme le sport, est en vérité un formidable potentiel de développement urbain, car elle agit directement et du jour au lendemain sur l’image et la projection que les habitants se font de leur propre quartier.