Nanterre : ZAC des Guilleraies

Maître d'ouvrage : Ville de Nanterre / SEMNA

 

BASE + EPDC BET VRD + ON + Transitec

 

Nanterre / Hauts-de-Seine
budget / 8 M €
surface / 4 ha
livraison / 2013

 

Après avoir réalisé l’étude urbaine de la ZAC des Guilleraies en 2009,  BASE s’est vu confier la maîtrise d’œuvre de plusieurs rues situées dans cette ZAC.

Ce secteur anciennement industriel, en période de mutation, voit changer la nature de ses activités, aujourd’hui orientées vers le secteur tertiaire.

Le projet de développement de ce programme urbain est pensé au gré des mutations parcellaires en s’appuyant sur des principes fondateurs : la création de liaisons paysagères entre le centre ville de Nanterre et la Seine ; le développement de vélo-routes paysagères autonomes ; la restructuration complète des voiries existantes et création d’un «Walk-way» portuaire.

La faisabilité du projet paysager s’appuie sur une infiltration de la nature alluviale de la Seine. Deux «plaques paysagères» constituent le paysage de la ZAC : La «plaque urbaine» à proximité du centre de Nanterre et la «plaque alluviale » côté Seine.  Lors de  la requalification des espaces publics, le choix des essences des végétaux a été guidé par ces orientations: il s’agit de distinguer les systèmes de plantations en fonction de la «plaque paysagère» à laquelle chaque rue appartient.

La stratégie est de planter dès que possible, en prenant en compte le fait que le site est très contraint par les réseaux enfouis qui limitent les plantations d’arbre. Il s’agit donc de s’adapter à ces contraintes. Lorsqu’il n’est pas possible de planter des arbres, nous proposons, en dehors des circulations piétonnes et cyclistes, des plantations de vivaces aux systèmes racinaires peu profonds («les jardins alluvionnaires») ou une bande de sol stabilisé. Des noues végétalisées étanches forment des jardins humides qui guident les promeneurs jusqu’à la Seine. Ces espaces forment des micro-paysages qui donnent une épaisseur au paysage des Guilleraies.