L’intérêt de la démarche paysagiste dans les opération de ZAC réside précisément dans son rapport à la règle. Dans bien des opérations, les règles urbaines, fixées par les concepteurs ou les opérateurs, apparaissent souvent incomprises, et du coup détournées. Or l’accident, la contingence et la liberté propres au monde du vivant sont aussi propres aux villes que nous aimons. Elles permettent d’adoucir et de distinguer les ensembles trop homogènes, de décliner des motifs (paysage) et souvent de signifier des lieux.