Versailles : Caserne de Cröy

Maître d’ouvrage : Ville de Versailles
BASE + CVA architecte mandataire + BET Denizou


Versailles / Yvelines
budget / 750 000 €
surface / 900 m²
livraison / 2015

 

La réutilisation partielle et son extension, afin d’y installer une annexe de la Maison de Quartier Saint-Louis, est l’occasion d’inventer une nouvelle histoire, en prise avec les attentes actuelles, tout en intégrant le passé. C’est ainsi que le projet permet d’entrer dans une démarche de renaissance du site. 

 

Le projet repose sur un contraste entre la cour, lieu de vie ensoleillé, et le jardin de contemplation, patio ombragé et inaccessible. Elles sont distribuées par un manège exclusivement minéral, induisant une mise en scène rigoureuse. À une échelle réduite, ces espaces présentent une analogie avec l’organisation versaillaise, où les ambiances minérales et végétales exacerbées se côtoient, séparées par la présence militaire. 

 

Vaste étendue minérale en gravillons roulés, la cour évoque les jardins traditionnels de Versailles avec son agencement simple et symétrique. Un passage en béton aménagé jusqu’à l’entrée principale de la maison de quartier permet à tous d’accéder au nouvel équipement sans difficulté. Sous un arbre sont disposés trois bancs associant le bois massif et le métal, faisant écho au langage architectural adjacent. 

 

Plus exigu, le jardin de contemplation est aménagé en jardin d’ombre et généreusement planté. L’accès est interdit par une grille coulissante composée de barreaux d’acier verticaux, proposant un fond verdoyant visible depuis le manège et la grande cour.

 

La qualité de l’espace repose sur son ambiance naturelle, renforcée par la colonisation de plantes d’ombre, au feuillage particulier et massif, créant une atmosphère de sous-bois. La mise en place d’une tôle poly-miroir
à la pointe du jardin crée un effet de profondeur et agrandit visuellement l’espace très restreint de ce petit jardin.