Bois-Colombes : Parc Pompidou

Maître d’ouvrage : Ville de Bois-Colombes


BASE paysagistes mandataire + EPDC VRD + CSD environnement + BIEF BET hydraulique + MORE architectes

 

Bois-Colombes / Hauts-de-Seine

budget / 2,5 M€
surface / 1 ha
livraison / 2014

 

Le futur Parc Pompidou a pour vocation de devenir un cœur vert dynamique inséré dans le tissu résidentiel des quartiers Nord de la Commune de Bois-Colombes en reconversion et actuellement déficitaires en espaces verts publics qualitatifs.

Le concept d’aménagement de « réactivation » du parc a l’ambition de se raccrocher aux nouvelles dynamiques urbaines à proximité afin d’engager un dialogue réciproque entre le futur parc et les projets de renouvellement urbain, dans une démarche de valorisation mutuelle. Il s’agit de faire participer le site dans la transformation actuelle du quartier et de lui donner un rôle dans l’expression d’une identité urbaine neuve.

Le futur parc est alors conçu comme une extension des activités urbaines : on y trouvera des activités culturelles, des activités pour les enfants, et des lieux de sociabilité et d’échanges. La traversée nord-sud est mise en valeur comme axe majeur des flux et orientation structurante historique du parcellaire, sur lequel les activités se développent par bandes linéaires et thématiques, selon un gradient allant des milieux les plus humides jusqu’aux plus secs sur les buttes à l’Est.

Le parc devra également devenir un lieu préservé naturel, un petit poumon vert boisé et irrigué. L’enjeu est de réintroduire des essences et des espèces sauvages dans un environnement urbainement très présent. Cet environnement sera physiquement mis à distance par un grand canal à l’Ouest et une série de buttes écologiques (bosquets de fraîcheur sur remblais) le long de la frange Est.

Le cœur du parc sera le catalyseur des échanges sociaux. Afin de rassembler les usagers, nous proposons une grande structure fédératrice de treille végétalisée, comme une canopée filtrante, qui condense les équipements en intégrant les clôtures et en délimitant les espaces, une pergola qui fonctionnera comme une ruche, multigénérationnelle, animée, vivante.

La structure tramée permet une lisibilité des parcours et des accès. Les traversées du canal et certains repères définissent les entrées principales : la maison du parc, une placette, un traitement de sol... La ripisylve confèrera au parc un aspect très naturel et s’infiltrera sous la grande canopée que nous imaginons