Aubervilliers : Fort

Maître d’ouvrage : Plaine Commune


BASE paysagistes + L’AUC urbaniste  + TETRA programmiste

 

Aubervilliers / 93
budget / 35 M€
surface / 8 ha
étude / 2006

 

Pas moins de 5 parcs peuvent être proposés sur l’enceinte du site, chacun possédant des caractères bien particuliers – altitude, ouverture, type de végétation, activités, accès - qui lui confèrent un usage propre :

  • La promenade des jardins correspond à un paysage largement ouvert, aux plantations arbustives basses, qui invite à la découverte des jardins ouvriers et offre une opportunité d’échanges entre visiteurs et propriétaires (visites guidées, ateliers scolaires, etc.) ;
  • Le parc des remparts se présente comme un bois public dédié à la déambulation, libre d’accès, qui surplombe les remparts du fort et offre une vue imprenable sur le site et le panorama alentour ;
  • L’espace central de la pelouse événementielle se veut un espace de rencontre et de convivialité pour l’ensemble des quartiers du fort (quartiers du cirque, quartier d’éco-habitations, quartier de la gendarmerie à terme, riverains alentours). De forme allongée, inspirée d’une piste d’hippodrome, c’est un espace totalement ouvert pouvant accueillir des événements ponctuels : spectacles de plein air, manifestations, concerts, jeux, etc. ;
  • Le Jardin botanique de l’extrême occupe les douves du fort : promenade atypique, isolée naturellement du reste du territoire et propice à une faune et une flore particulière, qui présente un potentiel à exploiter : Acclimatations, biotope mystérieux de zones humides et sombres, cheminements de diverses natures (sentiers sillonnants, passerelles en encorbellement, pontons surélevés), vie animalière intense, promenades équestres, jardin de tortues, murs d’escalades, etc. ;
  • Les jeux d’enfants en jardins terrasses présentent des espaces fortement récréatifs, avec la présence de plantations basses (arbustes, arbres à faible développement) au caractère graphique fort (vue de haut).