Les fleuves et les rivières irriguent, assainissent et enrichient les territoires, mais ont été trop longtemps considérés sous l'angle unique de la mécanique des fluides. Aujourd'hui, de nouvelles considérations écologiques et sociales amènent les territoires à repenser leurs cours d'eau, à en imaginer d'autres usages, d'autres fonctions : enrichissement de la faune et de la flore, gestion des crues à travers le génie végétal, accompagnement de programmations culturelles, développement touristique ou balnéaire, etc. A travers ces nouveaux rapports à l'eau, ce sont également de nouveaux rapports à la ville et de nouveaux rapports sociaux qui se jouent sur les berges, les quais, les plages.